22 mars 2021

Du nouveau pour nos clients : le R12i de Trimble

Geolocation_R12i

Géolocation a récemment fait l’acquisition de récepteurs GNSS géodésiques R12i à la fine pointe de la technologie. Avant-gardiste, l’entreprise aura été pionnière pour l’utilisation de ces nouveaux équipements au Canada. La particularité de ces récepteurs récemment mis en marché par Trimble, est la présence de capteurs d’inclinaison. De ce fait, cela permet de positionner précisément la pointe d’un jalon même incliné.

La centrale inertielle, le secret du R12i

Le R12i utilise le positionnement par satellites pour positionner le récepteur avec une précision centimétrique. Ce qui le démarque, c’est l’intégration de capteurs qui constituent ensemble la centrale inertielle ou IMU (Inertial Measurement Unit). En effet, cette unité utilise des accéléromètres pour mesurer en temps réel l’accélération dans chacune des directions (X, Y et Z) et des gyroscopes pour mesurer les vitesses de rotation autour des 3 axes de l’instrument. Un puissant algorithme traite l’ensemble des mesures GNSS et de l’IMU pour calculer la position, l’angle et la direction d’inclinaison du récepteur. Le but est alors d’obtenir la position centimétrique de la pointe du jalon.

Avantages et applications

Grâce à ces nouveaux atouts dans sa flotte d’instruments, Géolocation est en mesure d’offrir des services encore plus efficaces, compétitifs et fiables pour ses clients. Les applications sont nombreuses : mesurage de coin de bâtiment, bathymétrie avec compensation d’inclinaison, levé en milieu boisé, levé d’endroits inaccessibles pour des raisons de sécurité et plus encore. En effet, la compensation d’inclinaison donne la possibilité de mesurer en quelques secondes certains éléments. C’est beaucoup plus rapide qu’auparavant avec la méthode conventionnelle. Ainsi, on élimine pratiquement le besoin d’utiliser la station totale.

De plus, le R12i exploite la technologie ProPoint qui permet d’améliorer grandement la qualité des données en milieu boisé. Cet algorithme analyse les signaux GNSS reçus et y applique des filtres avancés pour mieux identifier les signaux problématiques. Ce faisant, davantage de signaux sont considérés dans le calcul ce qui assure un positionnement plus fiable et précis lorsque la réception du signal est difficile (présence d’arbres ou de bâtiments).

Aussi, la considération de la fréquence L5 dans le calcul de position améliore encore davantage les capacités de l’appareil. Récemment implantée sur plusieurs satellites, cette fréquence donne de meilleures performances que ses prédécesseurs. Ceci s’explique par sa longueur d’onde qui offre une meilleure pénétration à travers les feuilles. Cette fréquence est d’ordinaire réservée à la navigation aéronautique ce qui garantit un signal robuste et sécuritaire.

Pour en savoir plus sur nos services professionnels lié à ces instruments, communiquez avec Géolocation au 418-688-3308 ou info@geolocation.ca.

This post is also available in: Anglais