28 septembre 2020

LE SCAN 3D POUR VOS PROJETS DE RÉAMÉNAGEMENT

Géolocation_Scan3D_Boma

 

Géolocation est sollicité par ses clients dans l’immobilier afin de réaliser des scans en 3D d’espaces commerciaux et d’immeubles à logements locatifs. En effet le réaménagement de ces espaces concerne parfois de vieux édifices dont les plans sont inexistants ou d’immeubles récemment construits dont l’information disponible est celle montrée sur des plans théoriques. Les projets de mesurage et de réaménagement nécessitent aux architectes d’obtenir des mesures précises de l’existant. L’arpenteur-géomètre, expert de la mesure, est le professionnel tout désigné pour produire rapidement des plans 2D et 3D de l’existant. Le balayage laser 3D (scan 3D), ou LiDAR terrestre, est une technologie largement appliquée à de nombreuses industries. En effet, son adoption par les domaines de l’architecture, de l’ingénierie et de la construction est de plus en plus répandue. Il est clair que les bénéfices du scan 3D contribuent au bon déroulement d’un projet lors des étapes de conception, de construction, d’opération, d’entretien, de démolition et même lors du changement de vocation d’un immeuble. La qualité et la disponibilité de la donnée laser est bénéfique dans la réalisation des différentes phases d’un projet. Le scan 3D rempli merveilleusement ces exigences grâce au nuage de points produit pouvant même être colorisé. Contrairement aux méthodes de mesurage conventionnelles, une seule visite sur les lieux des travaux pourrait suffire pour obtenir la totalité de l’information nécessaire, en plus d’obtenir des informations supplémentaires dont nous pourrions avoir besoin plus tard. Un nuage de points pourra entre autres être utile pour connaître:

  • les dimensions et superficies réelles des pièces ;
  • les niveaux de planchers ;
  • les hauteurs de plafonds ;
  • les épaisseurs des murs et des cloisons ;
  • l’enveloppe du bâtiment (façade et toits) ;
  • les éléments de mécanique du bâtiment (aération, tuyauterie, etc.) ;
  • les gicleurs et autres dispositifs contre les incendies ;
  • les dimensions et positions des fenêtres ;
  • les dispositifs d’éclairage ;
  • le mobilier ou autre équipement ;
  • et tout autre élément visible lors du scan.

Le balayage laser 3D permet aujourd’hui d’atteindre une exactitude et une précision hors du commun. Même si l’utilisation des scanners 3D devient de plus en plus accessible, il demeure qu’une expertise dans le domaine est indispensable pour pouvoir garantir la précision des données. Malgré le fait que la précision des points mesurés à l’intérieur d’un même scan est très élevée (de l’ordre de quelques millimètres), il n’en demeure pas moins que des erreurs beaucoup plus grandes peuvent être engendrées lors de l’agencement des « scans » entre eux si l’on ne respecte pas une méthodologie rigoureuse. L’agencement des balayages 3D doit se faire selon certaines règles de l’art (positionnement des « scans », point de contrôle, cheminement, double-vérification, etc.) qui assureront que le nuage de points sera fiable et dépourvu de déformation interne.

Les applications du balayage laser 3D d’un bâtiment sont multiples. Parmi celles-ci figurent :

  • le mesurage d’élément architecturaux ;
  • le mesurage BOMA;
  • la production de plans géoréférencés de l’intérieur ou de l’extérieur du bâtiment (vue en plan, en coupe et/ou en élévation);
  • l’analyse structurale (exemple : déformation de dalle ou de poutre);
  • l’élaboration d’un modèle BIM pour la planification et la conception d’un projet;
  • l’élaboration d’un modèle BIM pour l’entretien et la gestion d’un bâtiment.

Rappel sur le mesurage BOMA

La norme BOMA (Building Owners and Managers Association) est la méthode normalisée de mesurage des immeubles. Cette norme varie selon le type de bâtiment à l’étude (immeubles à bureaux, immeubles industriels, immeubles résidentiels à logements multiples, immeubles à commerces de détail et propriétés polyvalentes) et évolue constamment. Pour choisir la bonne norme et l’appliquer correctement, il convient de faire affaire avec un arpenteur-géomètre expérimenté.

 

Le mesurage BOMA est étroitement relié à la notion de répartition des coûts. En effet, son objectif principal est de déterminer les superficies locatives de chacun des locataires d’un immeuble. Le calcul de superficie locative comptabilise et répartit proportionnellement les espaces communs du bâtiment. Aucun espace ne doit être oublié dans le calcul. Pour que ce calcul soit exact et représentatif, il est primordial que les données récoltées au terrain soient de grande qualité. En effet, même le meilleur analyste de la norme BOMA est dépourvu devant un levé terrain incomplet, imprécis ou problématique. Étant l’expert de la mesure, l’arpenteur-géomètre est hors de tout doute le professionnel le plus apte à superviser et assurer la qualité du levé terrain.

 

Si vous avez besoin de données 3D pour vos projets, n’hésitez pas à faire appel à l’équipe de Géolocation!

This post is also available in: Anglais